Agglomération de Longueuil : on est en 2016, pas en 2007!

La mairesse de Longueuil Mme Caroline St-Hilaire a dû « péter les plombs » quand elle a consulté sa boîte de courriel jeudi matin 28 avril, au lendemain du conseil extraordinaire d’agglomération pour adopter le schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Longueuil.  Je vous explique.

Dans le dossier du Boisée des Hirondelles, j’ai décidé à titre personnel d’envoyer une lettre à M. David Heurtel, Ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Pour ceux qui ne le savent pas, j’ai été très impliqué dans la Fondation du Mont-St-Bruno dont je suis toujours membre. En effet, j’ai siégé à son conseil d’administration de 1999 à 2012 et j’en ai été le président de 2003 à 2012. Dans mon courriel au ministre, j’inscris en copie la mairesse de Longueuil et des médias locaux et régionaux. Les derniers paragraphes de ce courriel se lisent comme suit :

« Saint-Bruno paie cher son appartenance à l’agglomération de Longueuil et n’a, à ce que je sache, aucun avantage tangible comme Longueuil en tout premier lieu et de loin, qui fait payer la grande majorité des infrastructures, équipements et activités d’intérêt collectif au Brossardois, Bouchervillois, Lambertois et Montarvillois . Voici une liste qui me vient à l’esprit :

  1. Parc régional de Longueuil
  2. Frayère Rivière-aux-Pins
  3. Rivière Saint-Jacques
  4. Musée Marsil
  5. Parc Marie-Victorin
  6. Port de plaisance Réal-Bouvier
  7. Place Charles-Le Moyne
  8. Édifice Métro
  9. Stationnement Métro
  10. Bateau passeur des îles de Boucherville
  11. Piste cyclable La Riveraine
  12. Voie cyclable du fleuve Saint-Laurent
  13. Digue de la voie maritime
  14. Parc du pont Champlain
  15. Parc de la voie maritime
  16. Route verte (tracé long et passerelle 116)
  17. Île Charron
  18. Bateau passeur Montréal-Longueuil
  19. Bateau passeur Longueuil-Île Charron
  20. Complexe multisport Jean-Béliveau
  21. Centre sportif Édouard-Montpetit
  22. Club d’aviron de Boucherville
  23. Orchestre symphonique de Longueuil

 Rien de tout cela n’est sur le territoire de la ville de Saint-Bruno. Je n’en vois pas.

Ne serait-ce pas une occasion rêvée que l’agglomération de Longueuil dote St-Bruno, avec l’appui du gouvernement, de sa première infrastructure agglomérative? L’agglomération sera ainsi responsable du parc des Hirondelles à Saint-Bruno tout comme elle l’est pour le Parc Marie-Victorin à Longueuil.

Une hirondelle n’annonce pas le printemps, mais l’annonce du maintien du Boisé des Hirondelles en son état annoncera une ère nouvelle en matière de conservation. »

Ainsi, vendredi le 22 avril, après une relecture et validation des sources, le tout part dans le « courrieloduc ». Le Courrier du Sud, journal local de la Rive-Sud publie ma lettre le 27 avril. Un Montarvillois qui me connaît, m’envoie le lien vers 11h00 et m’invite à la présenter à la période de questions de la séance extraordinaire du jour même à 15h00. Je lui dis que j’hésite. « Il me botte le cul » et je me laisse ainsi convaincre. Je fais ma présentation vers 15h05. La séance de l’agglomération est expédiée en 45 minutes, Mme St-Hilaire ne répond à aucune des questions que cinq citoyens lui ont posées et refuse de rencontrer la presse à la fin de la séance du conseil. Je rentre à la maison vers 17h00.

Quel est mon étonnement de découvrir dans ma boîte de courriel, un courriel transmis à 16h15 par la direction des communications et des affaires publiques, 1h15 après le début de la séance, pendant que j’étais à la séance de l’agglo et que j’avais présenté à 15h05 ma lettre et posé ma question à Mme St-Hilaire. (En passant, pensez-vous que ce courriel n’avait pas été rédigé à l’avance au cas où je me pointerais à la séance du conseil). On m’écrit dans ce courriel (Je publie le texte à l’identique, comme il m’a été présenté sans rien changer sauf la mise en forme. J’ai fait un copier/coller. On en déduit que ce qui est rayé ne fait plus partie de la liste et la suite correspond aux ajouts):

« Pour faire suite à votre lettre parue dans l’édition du 27 avril du Courrier du Sud, nous aimerions porter à votre attention que la liste d’équipements dont vous faites mention et qui serait, selon vous, payés par l’agglomération, n’est pas à jour. Cette information a été transmise au Courrier du Sud, qui publiera une correction.

En effet, dès 2007, la liste d’équipements à été modifiée par le conseil d’agglomération. En conséquence, voici ce qui devrait être retiré de la liste :
1. Parc régional de Longueuil
2. Frayère Rivière-aux-Pins
3. Rivière Saint-Jacques
4. Musée Marcil
5. Parc Marie-Victorin
6. Port de plaisance Réal-Bouvier
7. Place Charles-Le Moyne
8. Édifice Métro
9. Stationnement Métro
10. Bateau passeur des Îles de Boucherville
12. Voie cyclable du fleuve Saint-Laurent
13. Digue de la voie maritime
14. Parc du Pont Champlain
15. Parc de la voie maritime
17. Île Charron
18. Halte des motorisés
20. Bateau passeur Longueuil-Île Charron
21. Complexe multi-sport Jean-Béliveau
23. Centre sportif Édouard-Montpetit
24. Club d’aviron de Boucherville

 
11. Piste cyclable La Riveraine (qui longe le fleuve)
16. Route verte (tracé long et passerelle 116)
19. Bateau passeur Montréal-Longueuil
22. Réseau de fibres optiques
25. Orchestre symphonique de Longueuil
26.  les routes dont la gestion incombe au ministère des Transports
27. les voies de circulation montrées en rouge ou orange sur un plan
28. les conduites et équipements du réseau d’aqueduc et d’égout montrés en rouge, orange ou vert sur des plans
29.  support géomatique
30. les pluviomètres
31. les points de mesure permanents des débits d’eaux intermunicipales
32.  le transport de l’eau

Cordialement, »

Assez bizarre comme liste où on retranche la presque totalité des éléments que j’avais indiqués et on en ajoute une douzaine d’une liste de 32 éléments. C’est vrai que les chiffres ce n’est pas la tasse de thé de bien des gens, et là c’est curieux. On regardera tout cela plus tard, me dis-je!

En soirée, je revalide le tout en me rendant à la page des « équipements, infrastructure et objets d’activités d’intérêt collectif » de l’agglomération de Longueuil du portail de la ville. Quelle est ma surprise de constater que les 23 points de MA LISTE que j’ai inscrits dans le courriel au ministre se retrouvent intégralement dans le site de l’agglomération de Longueuil où il y en a même un de plus.

Site Agglo liste erroné

Je suis tombé à la renverse. Je ne vous cache pas que je fulminais de me faire dire indirectement que je ne valide pas mon travail. J’étais en beau…..

J’ai immédiatement ouvert une page de courriel pour écrire une assez longue lettre à Mme St-Hilaire pour lui demander des explications, preuve à l’appui. Les maires des villes liées ont été mis en copie ainsi que les médias locaux. Le tout a pris le chemin du « courrieloduc » à minuit et demi.

Le lendemain, j’ai communiqué dès l’ouverture des bureaux avec le Courrier du Sud et ils ont rapidement publié un article dont le titre est : « Des données dépassées sur le site de l’Agglomération de Longueuil »: Je vous invite à le lire, car il n’est pas très long et il rétablit les faits.

Quel est le bilan de tout cela? : la ville de Longueuil a conservé durant 9 ans une liste d’équipements, d’infrastructure et d’objets d’activités d’intérêt collectif TOTALEMENT erronée dans ses registres et dans son portail dès ses premiers jours d’existence (J’espère que les villes liées n’ont pas payé pour cela durant toutes ces années). En plus, ils ont fait une refonte de leur site dernièrement (je dirais fin 2015). PERSONNE N’A VU ÇA à la ville de Longueuil à la relecture de la nouvelle version du portail. Cela confirme encore une fois qu’on se fout éperdument de l’agglo à Longueuil. Personne ne va s’empêcher de dormir s’il y a des erreurs, que ce soient les élus souverains de Longueuil ou les fonctionnaires de la ville qui n’ont aucun sens d’appartenance à l’agglo car on cultive à la Ville de Longueuil le sentiment que tous les services offerts aux Longueuillois le sont par la VILLE DE LONGUEUIL uniquement. Voici deux exemples frappants. Premier: j’ai appelé à la mi-décembre les services administratifs de la police. On m’a répondu au téléphone : «  Service de police de la Ville de Longueuil ».  Deuxième: comment se fait-il que la raison sociale du syndicat des policiers et policières de l’agglomération soit : « Fraternité des policiers et policières de Longueuil » On a même ajouté « Fraternité des policiers et policières de la ville de Longueuil »  dans le bandeau de toutes les pages de leur portail. Ça ne fait pas une agglomération forte quand les employés qui y travaillent n’affichent pas leur appartenance à l’institution qui les fait vivre, n’est-ce pas! (Je vais faire une lettre sous peu à la fraternité pour qu’elle change sa raison sociale. Si quelqu’un veut l’envoyer plutôt que moi, faites-moi signe).

Tant et aussi longtemps que cette gestion incestueuse des affaires de l’agglomération de Longueuil et de la ville de Longueuil perdurera, la médiocrité restera le leitmotiv de cette ville centrale dans sa « responsabilité fiduciaire » de saine gestion et on va continuer à connaître des histoires d’horreur.

Quand on pense que le gouvernement du Québec tolère tout cela!

Louis Mercier,
Citoyen de Saint-Bruno-de-Montarville

1 pensée sur “Agglomération de Longueuil : on est en 2016, pas en 2007!”

  1. Pour le gouvernement, après la saga des défusions faites à moitié sous Charest, les agglos sont des paniers de crabes qu’on ne veut pas toucher. Merci de brasser la cage, il faut en effet remettre de l’ordre dans ce bordel qui nous coûte (aux villes liées) très cher chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*