Premier lot de réponses des candidats et candidates

J’ai  reçu des réponses des candidats et candidates à propos de l’agglomération de Longueuil.

Ces réponses sont visibles dans l’onglet « Élections 2018 » dans le haut de cette page actuelle à côté des onglets     Accueil,    À propos,    Inscrivez-vous,….

Louis Mercier
Saint-Bruno-de-Montarville

4 thoughts on “Premier lot de réponses des candidats et candidates”

  1. Le problème qui existe vraiment est que Saint-Bruno de Montarville n’aurait jamais dû êtres fusionné à Longueuil. Je blâme le Parti Québecois pour avoir procédé à cette mauvaise fusion et je blâme aussi et encore plus le Parti Libéral du Québec d’être intervenu avec une patente à gosse de supposée défusion et former l’agglomération actuelle de Longueuil. Mais le plus grand problème actuel est qu’aucun des politiciens locaux du comté de Montarville a la volonté de se battre pour défaire l’existence de la patente que Jean Charest et son parti libéral a imposé aux citoyens de Saint-Bruno de Montarville. C’est triste à dire mais les candidats à la présente élection sont des mitaines pas de pouce pour affronter cette mauvaise situation. Je suis d’opinion que les villes de Saint-Bruno de Montarville et Saint-Basile-le-Grand devait être fusionnées ensemble pour former la nouvelle ville nommée Mont-Bruno. Mais c’est un rêve car je pense que nos politiciens du comté sont trop faibles pour affronter un tel projet. Pour ceux qui disent et prétendre que ça ne peut pas se défaire, eh bien, je leur dirai que tout ce qui se fait peut se défaire. Il s’agit d’en avoir la volonté et agir.

  2. Imaginons une nouvelle ville formée de la fusion de Saint-Bruno de Montarville et Saint-Basile-le-Grand qui pourrait s’appeler la ville de Mont-St-Bruno. Quelle économie d’échelle ! La population serait alors de 44214 habitants. Un maire au lieu de deux, huit conseillers municipaux au lieu de quatorze, un directeur général au lieu de deux, un greffier au lieu de deux, un trésorier ou directeur financier au lieu de deux, un directeur des travaux publics au lieu de deux, un service de police de grade inférieur et moins coûteux, un service d’incendie moins coûteux et j’en passe. Avez-vous imaginé l’aspect humain alors que l’esprit de la communauté serait beaucoup plus collectif qu’individualiste. Enfin, je crois qu’il n’y a pas de doutes que chaque individu de la nouvelle ville améliorerait sa qualité de vie. Qu’en pensent nos politiciens qui se vantent de travailler très fort pour le bien de la communauté ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*