La députée, Mme Nathalie Roy, va-t-elle tenir sa promesse de réformer l’agglomération de Longueuil?

 Bien que la campagne électorale fédérale batte son plein, je me permets de vous rappeler que le 1er octobre dernier, on célébrait le premier anniversaire de l’accession de la CAQ au pouvoir à Québec. La députée de Montarville, Mme Nathalie Roy a fait partie du lot des députés élus de la CAQ et comme elle s’est engagée sur différentes choses, dont une que j’appellerais en mes mots « la réforme de l’agglomération de Longueuil », je me suis permis de lui écrire afin d’obtenir d’elle ce que je pourrais appeler un rapport d’étape. Comme cela intéresse les élus municipaux de Saint-Bruno et Boucherville, je les ai inscrits en copie de mon courriel.

Pour ceux qui veulent se remettre dans le bain de la campagne électorale provinciale de 2018, je vous invite à écouter le débat des candidats du 9 septembre 2018 organisé par l’hebdomadaire Les Versants et l’Association des propriétaires de Saint-Bruno. Le volet qui touchait l’agglomération se situe dans la plage de 13,30 min. à 33 min. Avec ce que vous aurez entendu, il est tout à fait normal de savoir après un an où elle en est rendue dans ses démarches afin d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés et qui ont pesé pour bien des électeurs dans la décision de lui accorder leur vote.

Je partage avec vous ce courriel que je lui ai envoyé le 1er octobre dernier. Je vous en souhaite une bonne lecture et également un bon visionnement de ce débat des députés le 9 septembre 2018 qu’on retrouve dans la page Facebook de l’hebdomadaire Les Versants ou en cliquant sur ce lien.

Louis Mercier,
Citoyen de Saint-Bruno-de-Montarville

1 pensée sur “La députée, Mme Nathalie Roy, va-t-elle tenir sa promesse de réformer l’agglomération de Longueuil?”

  1. Merci Louis, de veiller au grain. La réforme de cet institution opaque est encore plus nécessaire aujourd’hui. On le voit ici, chez nous, avec une politique de rémunération des maires de l’Agglo qui ne fait qu’ajouter encore plus de doute sur les réels intérêts de ceux qui doivent prendre partie pour les gens qui les ont élus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*