Après Gilles Larin, un courriel de Pierre Sénécal

Il y a une semaine, j’ai reçu un courriel d’encouragement de M. Gillles Larin, un des trois fondateurs de Défusion Brossard (2004) avec Pierre Sénécal et Jacques St-Amant.

Hier, ce fût au tour de Pierre Sénécal de m’écrire. Vous pouvez lire son courriel en cliquant sur ce lien et en vous rendant au 3e commentaire. Ce courriel traite d’articles dans l’édition du 27 janvier de  l’hebdomadaire Le Courrier du Sud de cette semaine et du projet de loi 83. Il soulève un bon point avec un possible remaniement ministériel qui nous assoira encore une fois à une table pour une partie de Serpents et Échelles avec un lancer de dé qui pourrait nous faire trébucher sur la case « Serpent ». Il faut espérer qu’on n’hérite pas de M. Jean-Marc Fournier, l’homme de main de M. Jean Charest en 2004 pour mater les élans défusionnistes.

Actuellement, je suis en train de vous préparer un petit cocktail de statistiques intéressantes sur les séances de conseil des villes liées (menottées comme me l’a écrit M. Larin), PRÈS de ses citoyens et des séances de conseil de l’agglomération de Longueuil, LOIN de ses citoyens.  À suivre.

Louis Mercier,
Citoyen de St-Bruno-de-Montarville

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*