Longueuil et ses tromperies

Avec les frasques du président Trump qui tournent souvent aux mensonges, ne pensez pas que je vais vous entretenir de ses « trumperies ». Non, je reste bien au niveau municipal et agglomératif pour vous mettre à jour dans les « tromperies » qui ont cours à la ville de Longueuil dans sa gestion de l’agglomération.

Première tromperie :  Le 12 février dernier, j’ai écrit un billet intitulé « Longueuil s’adonne à des techniques d’hameçonnage et de harponnage au détriment de l’agglomération ». Ça continue. Le site n’a pas été corrigé. C’est quand même scandaleux. Et la mairesse de Longueuil qui vient voler maintenant le haut de cette page « économique » de l’agglomération de Longueuil avec le projet « Longueuil centre-ville 2035 ». Combien ça va coûter tout cela aux résidants des villes reconstituées qui ont leur propre centre-ville à gérer et à défrayer?

Son discours devant la chambre de commerce de l’industrie de la Rive-Sud et repris dans cette page, est réservé à « Longueuil Ville », mais lorsqu’il faut un coup de pouce pour bien paraître, elle va chercher dans l’agglomération les éléments pour tonifier son discours. Incroyable! Elle n’en a que pour sa ville. Elle demande un chèque en blanc. Nous n’avons pas besoin de Longueuil et Longueuil a besoin de nous. Désolé, mais ça ne m’intéresse pas. Si Longueuil veut rayonner selon ses ambitions, elle a selon moi les moyens de le faire SEULE.

Deuxième tromperie :  Quand on clique dans le site internet sur la tuile « Agglomération Longueuil » à deux reprises ( je sais, c’est un fouillis ce site de l’agglo dans le site de la ville), on tombe sur la page centrale qui, plutôt que d’être informative sur ce qu’est l’agglomération, continue à afficher le rapport préliminaire du 12 novembre du cabinet Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) intitulé : « Analyse de l’efficacité et du coût des activités de l’agglomération ». Longueuil doit être dans un cul-de-sac en sac à papier pour ne pas afficher le rapport final après quatre mois. Un rappel des faits (pas des faits alternatifs) :

  • Le 30 octobre 2016, article dans La Presse.ca qui s’assoit sur un communiqué de presse de Longueuil, je présume, pour répliquer au mouvement de « On paie trop pour Longueuil ». Du texte de remplissage qui se démolit facilement par tout individu qui comprend les organisations de travail. D’ailleurs, si les MRC sont si mauvaises dixit Longueuil, pourquoi alors le gouvernement du Québec les a-t-il mises en place à la grandeur du Québec ? Et si elles étaient autant déficientes, pourquoi ne les remplace-t-il pas par des agglomérations?
  • On annonce dans cet article du 30 octobre la tenue d’une séance d’informations pour bientôt.
  • Rapport préliminaire du 10 novembre 2016 du cabinet Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) intitulé ; « Analyse de l’efficacité et du coût des activités de l’agglomération», publié dans le site de la ville de Longueuil. Longueuil affiche dans son site un titre trompeur soit  « le rapport complet » plutôt que «le rapport préliminaire ».
  • La séance d’information annoncée a eu lieu le 22 novembre. J’y étais comme bien d’autres pour décrier non pas la qualité du rapport, mais plutôt pour soulever que le rapport ne répondait pas à la question qui était posée, soit le coût des activités de l’agglo pour les citoyens. La ville de Longueuil s’est fait démolir, tailler en pièce par une poignée de citoyens. De plus, Longueuil a enregistré la soirée à l’insu des participants et peut-être filmé, sans nous prévenir à l’avance. Il a fallu que je prenne d’assaut le micro pour leur faire avouer cet entorse à la démocratie lors de la séance du conseil d’agglomération du 19 janvier dernier. « L’écoute » à Longueuil semble être une mot dont la signification n’est pas celle que nous souhaiterions. Je vous renvoie au  dernier billet de Frédérick Bastarache-Ouellette intitulé ; » L’agglomération de Longueuil: une instance anti-citoyenne?« .
  • Au cours du mois de décembre, j’ai eu une correspondance très nourrie avec M. Nicolas Plante, le chargé de compte de RCGT et signataire du rapport précité, sur plusieurs points de son rapport. Dans un courriel du 29 novembre dernier, je lui ai soulevé pas moins de 20 points à revoir dans son rapport.
  • Le 22 janvier, trois jours après la séance du conseil de l’agglomération où on a fait avouer à l’arraché qu’on avait été écouté et filmé, je demande au service d‘accès à l’information le rapport final de RCGT. On me répond le 3 février ceci : « Au terme des recherches effectuées dans le cadre du traitement de votre requête, nous constatons que le document demandé est en cours d’élaboration». Or, cela est erroné (pour ne pas dire mensongé car il se peut que la main gauche ne savait pas ce que la main droite faisait). En effet, je sais d’une source sûre que le rapport final a été produit dans la semaine du 30 janvier. Il n’est donc pas en cours d’élaboration.
  • En ce 6 mars 2017, quatre mois et une semaine après le communiqué de presse de Longueuil qui a donné le titre «Ce n’est pas l’agglomération qui coûte trop cher!» à un article dans La Presse.ca  et que Longueuil a repris dans son site pour bien paraître, le site internet de l’agglomération affiche toujours une tromperie avec un rapport préliminaire qui n’est pas le « rapport complet ». Longueuil trompe la population avec le site de l’agglomération. De plus, comment se fait-il qu’elle n’a pas pris soin de traduire en anglais après quatre mois cet ajout dans cette page de son site, quand on voit que tout le reste du site est méticuleusement traduit en anglais. Cela démontre l’absence du caractère informatif du site de l’agglomération qui est maintenant utilisé pour les fins de la ville de Longueuil uniquement.

Louis Mercier,
Citoyen de Saint-Bruno-de-Montarville

2 thoughts on “Longueuil et ses tromperies”

  1. Avec le départ de Saint-Hilaire, souhaitons maintenant le départ de Martel pour qu’on cesse de défendre l’indéfendable. Dommage que certaines personnes aient pris autant de temps pour constater la réalité de l’administration Martel à Boucherville. Martel n’a jamais défendu les intérêts de ses concitoyens à la table de l’agglo…

  2. Un article très pertinent sur les fourberies de l’agglo – lire: la Ville de Longueuil, qui ne cesse d’en rajouter. J’invite tous les citoyens à être attentif: Un sondage téléphonique a lieu présentement auprès des citoyens de Brossard, St-Lambert et de St-Bruno concernant leur satisfaction en sein de l’agglo. Certains auront tendance à refuser de participer à des sondages de consommation ou autre, mais celui-ci est très important pour l’avenir de nos municipalités et je vous invite donc à y participer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*